logo
Rechercher

Caf et familles

Centre de ressources Parentalité de la Caf d'Ille-et-Vilaine
Qui sommes-nous ? Actualités Ressources documentaires Contact
La charge mentale, qu'est ce que c'est ?

Date publication 16.03.2018

Quand les femmes organisent, pensent à tout....

Hélène TRELLU, sociologue, a animé un débat le 10 avril 2018 sur ce thème avec un public très concerné : des professionnelles de l’enfance, de la santé et du secteur social et des mères !

Penser à tout, tout le temps, pour assurer le bon fonctionnement de la famille : la charge mentale pèse plus lourd pour les femmes que pour les hommes, mais que faut-il comprendre de ce concept, utilisé depuis les années 80 en sociologie, et remis en lumière ces derniers mois dans les médias avec  le blog d'Emma et l‘édition de la bande dessinée « Un autre regard »

  • La charge mentale, un travail invisible

Les taches d’organisation, de planification, d’anticipation, qui ne se voient pas concrètement, mais qui occupent constamment l ‘esprit, constituent la charge mentale, ce travail invisible est un grand facteur de fatigue, notamment pour les femmes beaucoup plus impliquées dans les tâches domestiques et parentales.

L ‘activité professionnelle féminine a augmenté considérablement ces 50 dernières années : 82 % des femmes entre 25 et 49 ans sont actives, (93 % pour les hommes ) alors qu’en 1962 , seulement 40 % des femmes de 30 à 50 ans étaient actives. Parallèlement, la répartition des temps domestique et parental est encore très inégalitaire, même si les chiffres et les mentalités évoluent : les femmes passent 183 minutes par jour en temps domestique, les hommes 105 minutes. (données INSEE)

Le temps parental a augmenté pour les hommes, mais reste encore en deçà de celui des femmes,

Cette répartition inégalitaire explique en partie la charge mentale des femmes, en plus de l'ensemble des stéréotypes sur les rôles masculins et féminins, qui conditionnent nos comportements dès le plus jeune âge.

  • alors, comment se répartir les tâches entre parents ?

Quelques leviers de réflexion et d’action sont proposés par Hélène Trellu :

- se défaire des stéréotypes de la « bonne mère » et du « bon père », et lâcher prise !

- laisser la place à l ‘autre parent et lui faire confiance : ne pas confondre « se faire aider », ou l’on garde la responsabilité et on délègue une tache et « partager » ou chacun est responsable de ses taches.

- accepter que les tâches domestiques et parentales soient réalisées d ‘une autre manière que la sienne,

Quelques outils à Caf et familles

-des  références bibliographiques sur le site et le   diaporama de Hélène trellu

-  l'image/expression  pour partir à la chasse aux stéréotypes masculins féminins. Il s’agit d’explorer les personnages, les situations, le langage, des métiers, d’analyser la représentation des hommes et des femmes dans les illustrations ; de répertorier les images, de les décrire.

- Une expo Bien dans son genre pour sensibiliser les enfants du primaire, du collège, mais également les adultes, à la question de l’égalité entre les filles et les garçons, afin de lutter contre les stéréotypes de genre et prévenir les comportements sexistes.  Composée de 22 kakémonos (50 cm x 100 cm), l'exposition se présente sous la forme d’un test pour amener les visiteurs, enfants et adultes à s’exprimer par rapport à des situations non conventionnelles, à se positionner et à s’impliquer face à ce type de conduite, à réfléchir aux relations entre les filles et les garçons, et au rôle de chacun au sein de la famille ou de la société.

 

crédit image : AdobeStock

 

Égalité filles/garçons : des outils sur ce thème
Dans ma boite à outils, il y a ...une malle 1, 2, 3 nature
Fermeture d'été
"Etre parent, ça s'apprend ? !"du 25 au 29 juin à Rennes
L'entrée à l'école maternelle
Quelles alternatives aux écrans pour nos touts petits ?
Tous égaux , Tous alliés contre les violences homophobes et transphobes
La fête mondiale du jeu
Changement des jours d'ouverture
Un outil pour l'éveil musical