logo
Rechercher

Caf et familles

Centre de ressources Parentalité de la Caf d'Ille-et-Vilaine
Qui sommes-nous ? Actualités Ressources documentaires Contact
Les enfants et l’humour

Date publication 25.11.2019

Comment se développe l'humour chez l'enfant ? Sous quelle forme ?   Qu’est-ce qui le fait rire - ou pas ?

Julie Hoskens, psychologie en a même fait un sujet de thèse.

Voici les éléments intéressants à retenir :

La première forme d’humour chez l'enfant est le coucou-caché qu'ils arrivent à reproduire vers 12 mois. C’est à cet age que les enfants font une action qui déclenchera une réation comme le rire ou le sourire chez l'adulte. Même si l'enfant rit seul c’est toujours en relation avec un événement qu’il a vécu avec quelqu’un. Plus tard les enfants vont aussi s’amuser à des détournements d’objets comme se mettre une tasse sur la tête pour faire comme si c’était un chapeau, alors qu’ils savent très bien qu’une petite tasse sert à boire. Mais, comme ils maîtrisent l’utilisation de l’objet, ils peuvent s’amuser à le détourner.

A partir de 2 ans, une fois que l’enfant a plus ou moins la maîtrise du langage, il pratique l’étiquetage incongru : appeler une chose par un autre mot. Il s’amuse à appeler maman, papa, un chat, un chien… pour observer les réactions de ses parents et les faire rire.

Ensuite à partir de 3 ans et demi 4 ans, arrive la période des gros mots qui l’amuse aussi beaucoup, et la période pipi-caca. C'est à cet age qu'il comprend qu'il a

A quoi correspond cette période ?compris qu’on a le droit de dire certaines choses et pas d’autres, dès qu’il a intégré les règ

Quelle attitude avoir face à ces pipi-cacas qui n’en finissent pas ?

  • C’est toute la difficulté pour les parents ! Il leur faut être bons spectateurs de l’humour de leurs enfants, mais arriver aussi à leur faire comprendre les limites à ne pas franchir dans l’humour, particulièrement durant cette période. Entre eux, les enfants s’en donnent à cœur joie ! Mais les parents peuvent leur apprendre que cela doit rester entre eux !
  •  

Et vers 6-7 ans, quel humour ont les enfants ?

  • Ils aiment les jeux de mots, comme les blagues Carambar. Ca fonctionne très bien chez eux car ils ont la maîtrise du langage, ce qui leur permet de pouvoir le détourner. Enfin, les dernières formes d’humour, plus complexes, arrivent vers 10-12 ans, ce sont l’ironie, le sarcasme, le sens de l’absurde. Sachant que certaines personnes ne sont jamais sensibles à cette forme d’humour, peut-être parce qu’elle n’a jamais été privilégiée dans leur famille ou leur environnement.

 

 

Tous les enfants ont-ils de l’humour ?

  • D’après ce que j’ai pu observer, oui tous les enfants ont de l’humour, mais ce qu’ils font de leurs capacités humoristiques dépend beaucoup de leur environnement familial et culturel. Si dans le milieu familial l’humour est valorisé, si ces parents sont bon public, l’enfant sera plus amené à reproduire des situations humoristiques. L’entourage compte énormément : on observe ainsi parfois que le deuxième enfant d’une fratrie a davantage développé le sens de l’humour et les pitreries que le premier. Cela peut s’expliquer par le fait qu’il a un grand frère ou une grande sœur très bon public pour lui.

Il arrive que des enfants emmenés au cirque par leurs parents ne rient pas face au clown mais en ont peur, pourquoi ?

  • Ce n’est pas parce que les enfants ont de l’humour qu’ils vont aimer le clown du cirque ! La grosse différence tient au personnage : le clown est grimé, on ne voit pas son visage, il fait de gros gags, il fait beaucoup de bruit. Bref, le clown est impressionnant pour l’enfant. Un enfant sera beaucoup moins impressionné et intimidé par un spectacle de marionnettes ou de guignol qui ne risquent pas de venir jusqu’à lui l’éclabousser, crier dans ses oreilles… Quant aux spectacles de guignol, ils sont faciles à interpréter pour les enfants : il y a toujours le gentil, le méchant qui finit par se faire taper… les enfants s’y retrouvent toujours et peuvent en rire parce qu’ils anticipent ce qui va se passer.

Les enfants sont-ils aussi sensibles à l’humour dans les magazines qui leur sont destinés ?

  • J’ai pu observer que les enfants sont surtout sensibles aux images, c’est ce qui est le plus facilement interprétable pour eux. Dès deux ans, un enfant est capable d’identifier l’élément incongru dans une seule image. Il ne sera capable de décrypter une séquence d’images, avec un gag à la fin par exemple, qu’un peu plus tard vers 4 ans.

Pour aller plus loin les pros de la petite enfance

 

 

 

 

Les VEO, vous connaissez ?
Le rôle des jouets et des jeux dans l’égalité filles / garçons
Les enfants et l’humour
Attachement, care giving, des besoins essentiels dans la petite enfance
Droits de l'enfant 2019 : "j'ai droit à mes droits"
Des outils vidéos pour animer des temps parentalité
1000 PREMIERS JOURS DE LA VIE DE L’ENFANT : une priorité politique
Dans la boite à outils, il y a...une valise "être parents"
Semaine mondiale de l'allaitement maternel
30ème édition de la Semaine du Goût